La sécheresse qui frappe le sud du Mexique a de lourdes conséquences pour les habitants du pays mais aussi pour l’environnement. En effet, depuis quelques jours, les habitants de Chiapas peuvent désormais voir clairement ressortir le Temple de Santiago ou de Quechula selon les observateurs. Cet édifice date pourtant du XVIe siècle et est enfoui sous l’eau depuis maintenant plus d’un demi-siècle. Pour le voir, il fallait auparavant s’inscrire pour des visites en bateau et plonger à plusieurs mètres de profondeur. Désormais, on peut aisément s’en approcher et s’y rendre, tant la sécheresse à fait baisser le niveau de l’eau (on parle de 25 mètres perdus).

Ce sanctuaire a été abandonné en 1776 et a été entièrement englouti suite à la construction du barrage de Nezahualcoyotl. C’est la seconde fois qu’il « ressort » de l’eau après 2002 où le niveau était si bas que certaines personnes pouvaient même se rendre à pieds jusqu’à l’édifice. Les secrets de cette planète m’impressionneront toujours.

Source

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction