Saw 3D, Nymphomaniac, Love et désormais La vie d’Adèle. L’association catholique traditionnel Promouvoir, créée en 1996 à Carpentras, ne veut pas que nous puissions regarder ces longs-métrages. Les raisons sont nombreuses mais la principale volonté des membres de l’association est « en résumé, de défendre la dignité de la personne humaine et de protéger les mineurs, à travers la ‘promotion des valeurs judéo-chrétiennes’, d’où son nom » expliquait André Bonnet, co-fondateur et avocat pour Promouvoir.

phoa0939eb4-31b2-11e3-9725-95bae4f84588-805x453

proxy-18Nymphomaniac et Love, deux films qui ne plaisent pas à Promouvoir

Ainsi, le film « La vie d’Adèle », primé de la Palme d’or au festival de Cannes de 2013 alors que le jury était présidé par Steven Spielberg, n’a aujourd’hui plus de visa d’exploitation et ne peut plus être diffusé. L’histoire commence en mars 2014 lorsque l’association décide de saisir la Cour administration d’appel de Paris afin d’obtenir l’annulation du visa d’exploitation du long-métrage d’Abdellatif Kechiche. Un an et demi plus tard, ce même réalisateur apprend que son film n’avait donc plus de visa et qu’il allait falloir attendre deux mois avant que le cas du film soit réexaminé. Promouvoir dénonce des « scènes de sexe réalistes de nature à heurter la sensibilité du jeune public ».

saw3d_cap2Saw 3D vous ne pouvez plus l’acheter non plus

C’est peut-être pour ces raisons que La vie d’Adèle était interdit aux moins de douze ans avec avertissements. Mais cela n’a, semble t’il, pas suffit à l’association qui vient donc en l’espace de quelques mois, de faire supprimer le visa de 4 longs-métrages regardés par des millions de français. Promouvoir de son côté, est une association qui compte une centaine de membres actifs. Voilà, voilà…

Source

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction