La Joconde ou le portrait de Mona Lisa. Une des peintures les plus réputées à travers le monde et qui se situe à Paris, au Musée du Louvre. Réalisée entre 1503 et 1506 par l’artiste italien Léonard de Vinci, on pensait jusqu’à présent que cette femme était la florentine Lisa Gherardini, épouse de Francesco del Giocondo. Mais son identité reste un mystère et les spéculations sont toujours nombreuses au fil des années. Mais, on apprend aujourd’hui que le scientifique français Pascal Cotte aurait trouvé une partie de la réponse.

Au travers d’un documentaire diffusé ce mercredi sur la BBC, le scientifique explique que durant dix années, il a étudié le tableau grâce à une technique baptisé « Layer Amplificator Mehtod » (méthode des couches augmentées). Cela consiste à projeter sur l’oeuvre 13 différentes longueurs d’onde de lumière d’une grande puissance, le tout avant de mesurer quelles sont les quantités de lumière renvoyées grâce au posomètre de l’appareil photo. Le but étant ainsi de découvrir ce qui se cache entre les différentes couches de peinture.

Et c’est grâce à cette technique que Pascal Cotte a réussi à découvrir en dessous, un autre portrait.

o-MONA-LISA-THEORIE-570

Nous pouvons maintenant analyser exactement ce qui se trouve entre les couches de peinture, et nous pouvons ainsi les éplucher, comme un oignon, assure Pascal Cotte dans le documentaire de la BBC. Nous pouvons établir la chronologie de la peinture. Et nous pouvons confirmer que le portrait qui se cache derrière la Mona Lisa que nous connaissons tous est bien Lisa Gherardini.

Donc ça y est, la chose est-elle pour autant confirmée ? « Non, il n’en est rien » affirme le scientifique français. « Quand j’ai fini la reconstruction de Lisa Gherardini, j’étais en face du portrait, et elle est complètement différente de la Mona Lisa que nous connaissons. Ce n’est pas la même femme. » Au final, Pascal Cotte a découvert le visage de Lisa, mais aussi deux autres encore différents, dont celui d’une femme portant une coiffe de perles. Ainsi, la Mona Lisa que nous connaissons, ne serait pas la résultante d’une seule et même femme, mais en réalité, la fusion entre trois femmes indépendamment superposées.

Léonard de Vinci étant l’un des plus grands génies de notre civilisation, il n’y aurait rien d’étonnant que ce soit le cas, mais aussi que la Joconde cache de nombreux autres secrets…

Source

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction