À compter d’aujourd’hui, les droits de « Mein Kampf », le pamphlet d’Adolf Hitler mais également « Le journal d’Anne-Frank », récit d’une ‘adolescente juive de 13 ans entre juin 1942 et août 1944 pendant qu’elle se cachait avec sa famille à Amsterdam, vont tomber dans le domaine public. En effet, les droits de ces deux auteurs sont arrivés à échéance et ils peuvent désormais être obtenu et lu aisément, à l’inverse de ce qui était le cas jusqu’à présent.

Mein-Kampf-bientot-reedite-en-francais

Si « Le journal d’Anne-Frank » va être surtout utilisé pour des recherches scientifiques par l’Académie néerlandaise des sciences, il n’en est pas de même pour le livre de l’ancien Führer. En effet, le fait que son brûlot antisémite refasse surface et puisse être lu si aisément pose problème à de nombreuses personnes à travers le monde. Il faut d’ailleurs savoir que jusqu’à hier, les droits de « Mein Kampf » étaient détenus par le land de Bavière qui avait interdit toute nouvelle publication, tout du moins en Allemagne.

pageannefrank

Mais selon Phillippe Coen, juriste, il serait « contre-productif d’interdire sa publication à une époque où il est particulièrement facile de se le procurer sur internet. » « Il faudra surtout encadrer les nouvelle publications » précise t’il.

Permettre à tout le monde de lire ces deux ouvrages, bonne ou mauvaise idée selon vous ?