Et si les habitants de la Terre du milieu ne sortaient pas que de l’esprit brillant de J.R.R. Tolkien ? C’est la question à laquelle tente de répondre le site IFL Science, 13 ans après que des scientifiques aient découvert des restes humains d’un peuple mesurant à peine plus d’un mètre en Indonésie. Bien qu’on les surnomme gentiment Hobbits en référence aux ouvrages de Tolkien, il n’a jamais été réellement prouvé qu’ils appartenaient à une race à part entière.

Le-Seigneur-des-Anneaux-La-Communauté-de-lAnneau-extrait-3

Pourtant, d’après l’étude du site Britannique, il se pourraient bien que les personnages que le monde entier a découvert dans Le Seigneur des Anneaux soient une réalité. Les restes de ces « Homo Floresiensis » ont été découvert dans une grotte en 2003 sur l’île de Flores située à l’Est de Bali entre l’Australie et l’Indonésie. Pourtant à l’âge adulte, leur largeur était digne de celle d’un enfant de 3 ans actuel et leur crâne d’une taille similaire à celle d’un pamplemousse.

11209550093_db76130f08_z

Le premier corps exhumé était celui d’une femme décédée à environ 30 ans et qui ne mesurait donc qu’un mètre pour 25 kilos. Dans son habitat, on a également pu retrouver des outils maison réalisés à partir d’os d’éléphants nains ou de dragons de Komodo. Et si la première théorie voulait que ces Hobbits soient la version ancienne des nains, certains paléontologues restent persuadés qu’il s’agissait d’une espèce humaine à part entière.

2956430528_6fbce37244_z

L’étude d’IFL Science penche d’ailleurs pour cette thèse et explique que ces petits hommes auraient commencé à vivre il y a 95 000 ans et disparu, certainement à cause d’une éruption volcanique, il y a 13 000 ans. Or, l’homme moderne existe depuis 45 000 ans. Et si Tolkien avait vu juste ?

Source

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction