Twittait-on durant le Paléolithique supérieure ? Quoi qu’il en soit, le rapprochement entre le petit oiseau bleu qui sert de logo à Twitter et l’oiseau gravé par l’homme il y a 35 000 ans sur un silex a rapidement été fait. C’est en Dordogne qu’une équipe d’archéologues a retrouvé ce morceau de pierre lors de fouilles préventives réalisées par l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) sur le site de la doline de Cantalouette. Analysé en Espagne, l’oiseau représenté serait en réalité une oeuvre d’art de l’Aurignacien qui avait vu l’arrivée de l’Homme moderne en Europe occidentale.

A handout photo obtained from the INRAP (Institut de recherches archeologist's preventives) on March 15, 2016 shows a bird engraved in a silex 35.000 years ago, found in the Dordogne department, whose shape looks like the Twitter's logo. / AFP / INRAP / BOURGUIGNON - ORTEGA / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT

Laurence Bourguignon, archéologue, explique que « le graveur a travaillé l’enveloppe calcaire d’un éclat de silex à l’aide d’un outil de pierre pour représenter de façon très figurative un oiseau. » Même s’il est vrai que la ressemblance avec le logo de Twitter est troublante, ce qui choque le plus, c’est que ce type d’oeuvre n’était pas courante à cette époque de notre civilisation. « L’oeuvre diffère fondamentalement des autres expressions artistiques contemporaines comme celles de la grotte Chauvet car elle n’est pas faite pour perdurer » affirme l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives).

twitter-logo

Et le logo de Facebook maintenant ?

Source

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction