Le jeu vidéo est un art à part entière, je pense que nous serons tous d’accords avec ce fait. Pourtant, à l’inverse de la musique ou du cinéma, il fait souvent l’objet de controverse et certains aiment partir en « croisade » contre lui, expliquant qu’il n’est que néfaste pour les enfants et jeunes adultes sans défense. Car oui, jouer à la PlayStation pendant 6 heures d’affilées, c’est mauvais pour notre cerveau, au même titre que fumer de la marijuana ou boire 10 shots de Vodka/Redbull.

addictions

On a déjà eu droit à de nombreuses salves de n’importe quoi à la télévision ces dernières années. On pense notamment aux « reportages » sur les salons du jeu vidéo mais aussi aux chroniques sur la montée en puissance de Twitch, ce site qui permet « de regarder des personnes jouer aux jeux vidéo, sans rien faire d’autre »


G33K VNR – twitch un vaste sujet ! par JournalduGeek

Le mot le plus mis en avant ? Addiction, oui. Et c’est bien là le problème de Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France du parti Les Républicains.

Il y a un fléau en Ile-de-France, c’est le décrochage scolaire. A la racine de ce fléau, mettons des mots : des addictions, la drogue, l’alcool, et les jeux vidéo, qui sont une autre forme d’addiction.

Ainsi, pour cette chère dame, le jeu vidéo peut devenir à long terme un mal à soigner, une addiction, qu’il faut à tout prix détecter et soigner. Malheureusement, les amalgames sont souvent légions dans ce genre de cas. Car au-delà de penser de la sorte, ce sont les arguments qui suivent qui peuvent devenir, à la longue, douteux. Le Monde explique par exemple que les critères utilisés par l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) et la consultation jeunes consommateurs (CJC) du centre Pierre-Nicole de la Croix-Rouge pour qualifier de « problématique » la pratique du jeu vidéo sont particulièrement larges : « Penser toute la journée au jeu vidéo », « négliger d’autres activités pour jouer », ou « se disputer avec l’entourage à propos du temps passé à jouer » .

Par contre, se disputer à cause d’un film, de la politique menée dans son pays ou ne pas vouloir faire un activité commune pour aller voir sa petite amie, non. Disons-le, qualifier le jeu vidéo comme une addiction dans ce genre de cas précis, c’est comme dire que « aller au cinéma 4 fois par semaine, c’est mal » ou que « écouter tous les albums de Dr Dre, c’est mauvais pour la santé » . Oui, nous aussi on peut faire de grands raccourcis.

Valérie Pécresse a néanmoins tenu à « préciser ses propos », se rendant certainement compte qu’elle avait mis de l’huile sur le feu. « On parlait de décrochage scolaire dans les lycées. C’est tout. J’ai listé une série de problèmes qui conduisaient au décrochage scolaire. Et dans le tas, il y avait effectivement les pratiques liées aux écrans et aux jeux vidéo » avant d’expliquer « Le jeu vidéo est primordial pour l’Île-de-France ; c’est une industrie qui est primordiale en termes d’emplois, de dynamique créative. Il a un potentiel exceptionnel. Et la région va l’utiliser. Nous allons soutenir un projet de campus des industries créatives, dans lequel on va mettre des formations, qui sont des formations pas seulement pour le jeu vidéo, mais pour toute cette industrie créative, qui va du jeu vidéo aux effets spéciaux du cinéma, à tout ce qui est métiers de l’internet de manière générale. »

Des « excuses » teintées de « je suis avec vous les gars ! » qui ne nous font pas voiler la face : le jeu vidéo reste un incompris.

Enfin bon, tant que les journalistes n’auront pas compris que GTA ce n’est pas simplement « un jeu où l’on peut tuer des innocents aisément, fumer de la drogue et avoir des relations tarifées avec des strip-teaseuses », le monde continuera de ne pas tourner rond. Préparez-vous donc à entendre Valérie Pécresse dire ce genre de « choses » quelques années encore.

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction

Le jdg vous recommande

PS4 500 Go Slim

EUR 279,00
Plus d'offres

Pack PS4 500Go + Fifa 17 + 2ème manette

EUR 349,99
Plus d'offres

SONY PS4 NOIR 500GB

N/A
Plus d'offres

Pack PS4 500Go Slim + Fifa 17

EUR 299,99
Plus d'offres