C’était la belle histoire du début de semaine. William Gadoury, un adolescent de seulement 15 ans aurait découvert une cité maya en s’appuyant sur les étoiles et leurs constellations. Toute la presse française en parlait et s’appuyait sur les nombreux détails fournis par Le Journal de Montréal, tabloïd québécois, reconnu comme fiable depuis plusieurs années. Malheureusement, le site Arrêt sur images a voulu en savoir plus de cette magnifique histoire et a tenté de démêler le vrai du faux. Et ce que l’on comprend, c’est qu’il y a plus de faux que de vrai.

ff1954a4-c6b4-42f9-bf72-d20158f29f72_ORIGINAL

Tout d’abord, alors qu’on nous expliquait que le jeune homme avait réussi à retrouver une cité maya perdue grâce à l’astrologie des Mayas et que des formes géométriques étaient apparues à l’endroit exact donné par William, on se rend compte qu’il y a des « détails » qui changent ou évoluent en fonction des journaux ou tabloïds qui racontent l’histoire. Ainsi, si Le Journal de Montréal assure que l’adolescent s’est appuyé sur les constellations mayas pour finaliser sa découverte, Libération affirme qu’en fait, c’était les constellations européennes. Pas grand chose à voir.

par-deduction-un-adolescent-quebecois-decouvre-une-cite-maya

Puis, on nous explique que « de nombreux scientifiques ont été impressionnés par les recherches de William et qu’il avait même été officiellement invité par la NASA, etc… » . Mais, petit problème, aucun article scientifique sur le sujet et aucune mention sur des sites ou forums d’archéologie n’existent actuellement. Étrange si cela était si extraordinaire non ? Le site Arrêt sur images a donc voulu en savoir plus et est allé interroger des experts dont Marie-Charlotte Arnauld, directeur de recherche et spécialiste de la Méso-Amérique : « Cette histoire de planification de l’ensemble des cités en fonction des constellations est une aberration. Les constellations sont des constructions culturelles (il s’agit juste de relier des points), les nôtres nous viennent des Grecs. »

4917665_6_a332_2016-05-11-6a61d54-22756-1oxseju_ed60824105715235e86e4c71ee03498b

De son côté, l’archéologue mayaniste David Stuart explique : « J’ai essayé d’ignorer cette fausse histoire. Mais maintenant qu’elle est sur le site de la BBC, je crois qu’il est temps que je dise quelque chose. Retrouver des formes dans les constellations, c’est un peu le test de Rorschach. Il y a des sites mayas partout, et des étoiles partout également. La forme carrée est en effet l’œuvre de l’homme, mais c’est un vieux champ de maïs (…). » assure-t-il. A priori, on nous aurait donc menti. Et William Gadoury ne serait pas le génie qu’on nous a tant vendu. Dommage…

Source

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction