Lundi, il y avait foule devant le consulat Japonnais de Hong-Kong. Non, la loi 49-3 ne va pas être utilisée en Chine, mais bien plus grave encore, la nouvelle traduction des noms des Pokémon ne plaît plus. En effet, pour la sortie prochaine des deux nouveaux jeux, Sun et Moon, la Pokémon Compagny a décidé de traduire son jeu vidéo exclusivement en Mandarin. Alors qu’à l’accoutumé, la firme traduit ses jeux vidéo dans une grande partie des dialectes parlés en Chine, elle a décidé cette année de ne le faire que dans un seul, à savoir le Mandarin.

CjtDhbPUkAAcOJ6

Ainsi, on ne parlera plus de Pokémon comme des « petits esprits domestiques » mais bien comme des « esprits pokémon » . Même Pikachu ne se prononcera plus « Bai-kaa-chyu » mais « Pi-ka-giu« , pour être ainsi plus conforme à ce qu’on entend au Japon, en Europe et en Amérique notamment.

Mais alors en quoi cela gène les habitants de Hong-Kong, venus manifester en nombre ? Tout simplement le fait que dans la seconde plus grande ville de leur pays, ce n’est pas le Mandarin qui est couramment parlé, mais le Cantonnais. Et c’est le groupe politique « Civic Passion » (un mouvement indépendantiste qui souhaite que la ville de Hong Kong soit indépendante) qui a lancé cette manifestation, demande à Nintendo « de fournir une traduction en Cantonnais pour les deux nouveaux jeux » . Pour l’instant, le siège hongkongais de Nintendo assure ne pas vouloir céder. La guerre est-elle déclarée ?

giphy (2)

Source

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction