C’est ce qu’on peut légitimement appeler une mauvaise blague. Alors que nous sommes en pleine période du ramadan, la chaîne de télévision égyptienne Al Nahar TV vient de diffuser une émission de caméras cachées où les « victimes » se font capturer par des faux membres de Daesh. Pour la première de l’émission, appelé « Mini-Daesh« , les producteurs ont décidé d’inviter l’actrice égyptienne Heba Magdy avec pour objectif de lui faire croire à une prise d’otages par de faux membres du groupe terroristes de l’Etat Islamique.

Alors qu’elle est accueilli par une femme et qu’elle attend tranquillement dans le salon d’un grand appartement, elle voit de faux djihadistes arriver en hurlant et en pointant des armes sur elle. En sachant que depuis 2013, de nombreuses véritables attaques ont touché l’Egypte, on comprend que la jeune femme soit terrorisé, surtout lorsqu’un des acteurs de la supercherie lui demande de mettre une fausse ceinture d’explosifs.

Le Jerusalem Post a publié un article dans lequel il est expliqué que de nombreux égyptiens trouvent les vidéos choquantes et inintéressantes. Dans ce sens, un groupe de parlementaires a d’ailleurs demandé au Premier ministre que l’émission soit désormais interdite de diffusion. Le député Mustafa Bakri explique même que « ces émissions peuvent nuire à la réputation de la société égyptienne et offrent de la propagande gratuite pour Daesh, en promouvant des actes criminels comme si c’était normal« 

Source

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction