35-h-de-baba-cyril-hanouna

35 heures, 2 100 minutes ou 126 000 secondes. C’est le temps que Cyril Hanouna, animateur de la chaîne C8, a décidé de rester à l’antenne. Son but ? Battre le record de France de l’émission de télévision la plus longue jusque là détenue par le Téléthon. Mais comment réalise-t-il cet exploit me direz-vous ? Décryptage.

On débute en douceur

14 heures, ce jeudi 13 octobre. Cyril Hanouna arrive sur le plateau et lance son marathon fou. Comme d’habitude, il est entouré de ses chroniqueurs et d’un public conquis qui n’a d’yeux que pour lui. Il chante, danse, rit (beaucoup) et invente des jeux que seul lui connait. On est en face d’un Touche Pas à Mon Poste version longue, comme si la Trilogie du Seigneur des Anneaux de Peter Jackson avait droit à une version française en mode Les bronzés font du ski. On retrouve en haut à gauche de notre écran un chronomètre nous donnant le temps passé à l’antenne par l’animateur de 42 ans. Pour ceux qui ont l’habitude de le suivre, rien de bien nouveau, ni d’étonnant. Pour les novices, en revanche, l’expérience tourne court. Il est clair qu’on tourne vite en rond et que le sujets ne volent clairement pas bien haut. Mais l’idée est ailleurs, loin de tous les préjugés habituels.

On retrouve ses classiques, puis…

En fin de journée, la formule TPMP reprend de plus belle. Les téléspectateurs habitués retrouvent donc leur émission préférée et comprennent que Cyril Hanouna est à l’antenne depuis près de six heures, déjà. Comme si tout était normal, l’animateur présente son émission, lance ses sujets et accueil ses invités. La fatigue ne pointe même pas le bout de son nez. Heureusement, me direz-vous, puisque vers 21h30, le voilà qu’il confie l’antenne à l’un de ses chroniqueurs, Jean-Luc Lemoine, pour se rendre sur le plateau de « C’est pour nous, c’est cadeau », une émission de première partie de soirée qu’il va, bien évidemment, présenter. Le concept est simple : on organise des surprises aux personnes du public : offrir un voyage à une famille nombreuse, donner un ordinateur portable à un jeune garçon, permettre à une adolescente de retrouver son père qu’elle n’a jamais vu, etc.

L’émission dure longtemps, très longtemps. Puis, comme si de rien n’était, Hanouna retourne sur le plateau de TPMP, pour une nouvelle salve. Il est 23h45 et le voilà parti pour plusieurs heures d’antenne, en direct. Pendant des heures et des heures, on voit tous les chroniqueurs habituels de l’émission. Comme c’est une édition spéciale, les idées sont plus saugrenues, plus bêtes encore que d’habitude. On commence à sentir le malaise nous envahir et on se dit qu’il faudrait peut-être aller se coucher.

Une caméra, un homme qui dort

Il est 4h30 du matin et Cyril Hanouna est toujours là, les yeux tirés. Il commence à être fatigué celui que ses fans appellent « Baba » . Du coup, il va faire une petite sieste réparatrice. Pendant près d’une heure, on peut donc voir la caméra braqué sur l’animateur en train de dormir, une peluche à côté de lui et la musique « Une p’tite pipe » de Patrick Sébastien en fond. Tout est normal.

giphy-1

5h30 du matin, il se réveille et check illico presto ses deux iPhone pour voir si pendant les 60 minutes durant lesquelles il s’est éteint le monde n’a pas pas basculé sans lui. La caméra le suit toujours, même lorsqu’il prend sa douche, lance son caleçon et chante « J’suis en feu » de Soprano.

giphy

S’en suit alors sa présence lors de l’émission de radio de Camille Combal, un de ses chroniqueurs, jusqu’à 10 heures. Depuis, on est de retour dans une version allégée de TPMP qui devrait durer encore jusque tard dans la nuit. Pas sûr que la France soit prête pour ça.

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction