Le clan Trump semble décidément bien inspiré par le discours des autres. Après le plagiat du discours de Michelle Obama par Melania Trump le 18 juillet 2016, c’est au tour de Donald Trump de s’adonner, involontairement, à cette pratique peu reluisante.

Si dans son discours d’investiture, s’adressant avant tout aux classes plus pauvres, aux « oubliés », le 45e président des États-Unis promet de mettre « L’Amérique d’abord » et de suivre « deux règles simples : acheter américain, embaucher américain », c’est une phrase en particulier qui a retenu l’attention : « We are transferring power from Washington, D.C. and giving back to you, the people » (Nous récupérons le pouvoir de Washington et nous le donnons à vous, le peuple).

Comme le souligne un internaute, la fin de cette tirade est la même que celle prononcée par… Bane après avoir semé l’anarchie dans Gotham dans le film The Dark Knight Rises. Involontaire ou non, la ressemblance est frappante, tant dans le choix des mots, que dans le ton ou le rythme.