Lorsqu’il se fait arrêter pour une infraction routière, l’Homme fait preuve d’une imagination débordante en matière d’excuse et tenter d’éviter la sanction. Les « Monsieur l’agent, je ne téléphonais pas, je me grattais l’oreille avec mon téléphone » ou « J’ai pas remarqué que je roulais à 265 km/h à contresens sur l’autoroute, mon compteur est cassé », sont monnaies courantes lors des contrôles routiers. En revanche, une chose est sûre, l’excuse fournie par ce Mosellan à la brigade motorisée de Phalsbourg est inédite.

À Mittelbronn, en Moselle donc, les militaires ont interpellé un homme au volant d’une voiture sans porte, ni aile avant, ni pare-choc, ni même coffre. La raison ? « La peinture n’était pas sèche », leur a expliqué le conducteur. Pas moins de 7 infractions ont été relevées par les gendarmes lors du contrôle du véhicule. Autant dire que le contrevenant n’avait pas froid au yeux (ni nulle part ailleurs).