Connaissez-vous l’île de North Sentinel ? Située dans la baie du Bengale au large des côtes de l’Inde, cette petite île de la taille de Manhattan est peuplée d’une tribu indigène qui ne souhaite vraiment pas être dérangée. En effet, depuis de nombreuses années, il est impossible de prendre contact avec ces habitants qui ne souhaitent pas rencontrer une autre civilisation, plus évoluée soit-elle.

C’est une des dernières zones sur Terre non civilisée et le gouvernement Indien a récemment mis en place une « zone d’exclusion » qu’il est interdit à tous les étrangers de dépasser sous peine de faire face à la colère des indigènes.

Le gouvernement ne souhaite plus s’acharner

Le dernier accident en date est survenu en 2006 lorsque deux pêcheurs se sont approchés trop près de l’île et ont été attaqués à coups de flèche en métal. Les deux hommes sont morts et ont été enterrés par les habitants de l’île dans des petites tombes. Un hélicoptère de l’armée Indienne a été envoyé pour récupérer les corps mais ils n’ont pas pu atterrir car les indigènes l’attaquait avec des lances. En 1981, le navire Primrose avec à son bord une cinquantaine de marins a failli échouer sur l’île et commençait à recevoir des flèches mais le courant leur a finalement permis de garder une distance convenable et d’être secouru.

On estime qu’il y a environ 250 habitants sur l’île du North Sentinel et qu’ils vivent dans l’isolement depuis 60 000 ans. Le gouvernement Indien a décidé de les laisser tranquilles et informe que « Quiconque rentre dans leur zone court un grave danger et ne peut pas être secouru par les forces militaires ».

Des photos prises par un hélicoptère et un bateau, qui se sont fait immédiatement attaquer
North_Sentinel_Island0012

Photographie du navire Primrose qui a failli échouer sur l’île
North_Sentinel_Island0071

Voici l’île vu de dessus

North_Sentinel_Island003111

Source

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction