L’information. Une substance mystérieuse qu’il faut être capable de décrypter ou d’assimiler avec précautions. Depuis plusieurs jours, le hashtag #ResistanceRadio circule sur Twitter, semant le doute chez certains citoyens américains. Mais pourquoi, me demandez-vous ? Parce que cette nouvelle station « pirate » se dit dédiée à la lutte contre le fascisme et la propagande nazie. Des proches de Donald Trump et certains de ses plus hauts partisans se sentaient alors en danger. Ce qui en dit beaucoup sur leurs opinions non ?

Une série et des propos

Le fait est, qu’après avoir évoqué leur indignation sur Twitter notamment, ils se sont rendus compte, comme le reste du monde, qu’il ne s’agissait ici que d’une création publicitaire pour la nouvelle saison de la série « The Man in the High Castle » . Pour rappel, cette exclusivité Amazon Prime imagine ce qu’il se serait passé à la fin des années 40 si l’Allemagne nazie et l’Empire du Japon qui, après avoir fait usage de la bombe A, avaient gagné la Seconde Guerre mondiale et se seraient partagé l’occupation des États-Unis.

Cette station pirate est en réalité un programme de radio pré-enregistrée où l’on peut entendre de nombreuses personnes évoquer le Troisième Reich et l’ensemble de ses horreurs. Mais certains ont ouvertement estimé qu’il s’agissait ici d’une nouvelle technique pour se moquer du Président actuel, Donald Trump. Ils ont alors fait parler leur colère et se sont plaints d’une station jugée « inutile » et proposant un vaste « programme libéral » .

Il faut donc penser que l’ensemble des proches et partisans de Trump ne se sont pas du tout renseigné avant d’appeler au boycott de la station de radio. Il faut avouer aussi que cela pourrait être une technique marketing de la part d’Amazon qui se voit là réaliser un gigantesque coup de publicité gratuit à l’échelle internationale.

Les Etats-Unis, selon la série

Quoi qu’il en soit, cette controverse n’arrange pas les affaires de Donald Trump qui voit son nom rapporté à une série centrée sur le nazisme…

Source

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction