113 millions d’abonnés, des milliards de « likes » sur ses clichés et pourtant. Séléna Gomez, chanteuse et actrice américaine n’aime pas le réseau social Instagram. Pire, elle avoue dans une interview publiée ce matin dans Vogue qu’elle a supprimé l’application de son téléphone et qu’elle ne connait même pas son mot de passe. Tout est désormais géré par un de ses assistants.

Une popularité pourtant grandissante

Dès que je suis devenue la personne la plus suivie sur Instagram, j’ai flippé. J’étais comme un produit de consommation. À peine réveillé, je suis retourné dormir. J’étais comme une toxicomane et je voyais des choses que je ne voulais pas voir. J’ai fini par me sentir comme une merde quand je regardais Instagram. Voilà la raison pour laquelle je veux disparaître.

Pourtant, Séléna Gomez est adulé comme une déesse sur le réseau social. En un an et demi, elle a doublé son nombre de followers, du jamais vu jusqu’à présent. En 2016, elle avait d’ailleurs vu l’une de ses photographies être le cliché le plus liké du monde avec 6,5 millions de j’aime et 276 000 commentaires. Un chiffre déjà dépassé par Beyoncé, il y a un mois. En novembre dernier déjà, elle avait expliqué « se sentir faible et malade à cause de cette surmédiatisation » précisant qu’il fallait « qu’elle fasse une pause avant de faire une bêtise » .

when your lyrics are on the bottle 😛 #ad

Une publication partagée par Selena Gomez (@selenagomez) le

Ce mépris pour les réseaux sociaux dans leur globalité pourrait néanmoins coûter cher à la chanteuse avec le temps, surtout lorsqu’on connait l’importance de ce type de médias dans la vie des stars désormais.

Mais son courage et sa volonté montrent à quel point la vie réelle passe avant nos publications sociales.

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction