Grave continue de faire parler de lui, notamment outre-Atlantique. Le film de Julia Ducournau, sorti le 15 mars dernier et dont vous pouvez retrouver la critique juste ici dérange. Au-delà de son scénario, très original, et de sa mise en scène, ce sont surtout les scènes gores et cannibales de la réalisation qui font parler.

Nous vous disions d’ailleurs du long-métrage que « la couleur rouge est évidemment très prégnante, et ne quitte aucun des plans. Le sang est désacralisé et relégué au rang de fluide vital »

Un concept marketing qui sert bien plus que prévu

Le 13 septembre 2016, lors de sa projection au Festival du Film International de Toronto, Grave avait provoqué plusieurs évanouissements et vomissements dans l’audience. Pour prévenir cela, certaines salles de cinéma américaines ont décidé de proposer des sacs à vomi aux couleurs du film. Si l’objet est collector, les premiers retours affirment qu’il est aussi parfois utilisé pour son but primaire durant la projection.

Très bien reçu par la critique mondiale et par les spectateurs français, le film de Julia Ducournau n’a attiré « que » 62 000 spectateurs durant sa première semaine de présence en France.

Interesting marketing tactic? #rawmovie #barfbag

Une publication partagée par Nicole Levins (@nicolelevins) le

Pour rappel, son budget est estimé à seulement 3,5 millions de dollars, une somme qu’il devrait donc renflouer rapidement.

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction