C’est le genre de nouvelle qui nous fait réfléchir sur le développement exact du quotient intellectuel chez certains être humains. Sur Facebook, une mode a bien failli faire son apparition : mettre son animal de compagnie dans le micro-ondes le plus longtemps possible. Bien heureusement, elle n’est pas allée très loin, la cruauté animale n’ayant pas vraiment sa place sur les réseaux sociaux. Tout débute lorsque Jonasia Simpson, une jeune américaine, poste une photo de sa tortue, annonçant qu’elle va « la mettre dans le micro-ondes », histoire de voir ce qu’il va se passer.

Crédits : Turtleboysports

Pétition et répétition

Quelques minutes plus tard, toujours photographie à l’appui, la voilà qu’elle s’étonne que le petit reptile est mort, explosé, certainement dans d’atroces souffrances. Une nouvelle qui n’est pas passée inaperçue puisque la jeune femme qui vit à Boston fait désormais l’objet d’une pétition en ligne, déjà signée par près de 14 000 personnes, pour « cruauté envers les animaux » .

Mais ce n’est pas un cas isolé, bien malheureusement. Au Brésil, Vittoria Muller, 16 ans, a voulu faire de même avec son cochon d’inde. Heureusement, une once d’humanité est parvenue jusque chez l’adolescente qui a décidé, au bout d’une trentaine de secondes, d’arrêter le massacre. L’animal, qui a été transporté chez le vétérinaire, est lui toujours en vie. Le problème, c’est que Vittoria a filmé, en direct, son acte via Facebook Live. Et sa cruauté n’a clairement pas plu puisque le hashtag #PunicaoParaVitoria a rapidement fait son apparition forçant la jeune brésilienne à fermer tous ses comptes sur les réseaux sociaux.

« Ma fille a déjà été punie pour son mauvais comportement… L’animal va bien et, au nom de toute ma famille, nous nous excusons. Nous prenons tous soin des animaux dans cette maison et nous ne laisserons jamais se produire quelque chose comme ça. Nous nous excusons à nouveau pour tout ce qui s’est passé » explique le père de l’adolescente.

Bien heureusement, cette mode n’a duré que quelques jours, certains mettant leur animal dans le micro-ondes sans le faire tourner. Mais les faits sont bien là : l’humanité court à sa perte et les réseaux sociaux tendent à faire accélérer sa chute.

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction