Plus de deux mois après sa diffusion, l’émission Touche Pas à Mon Poste et son producteur et animateur, Cyril Hanouna, connaissent la sanction. Le CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel) a décidé que la séquence, jugée homophobe, se devait d’être condamnée et de servir d’exemple.

Il faut dire que l’organisme a reçu, peu de temps après le passage du prime-time, près de 47 000 plaintes concernant un passage bien particulier :

Trois millions, une amende salée

C’est ainsi que le CSA a annoncé ce qu’il appelle une « sanction pécuniaire » à l’encontre de C8. La chaîne devra payer la somme de trois millions d’euros pour s’acquitter de sa faute.

L’animateur a, tout au long de cette séquence, eu recours à de nombreux clichés et attitudes stéréotypées sur les personnes homosexuelles. Le CSA a estimé qu’en diffusant cette séquence, la société C8 a gravement méconnu le principe de respect de la vie privée, ainsi que son obligation de lutter contre les discriminations.

Il est également notifié que le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel a d’abord tenté de rappeler la chaîne à l’ordre avec « 3 mises en garde et 2 mises en demeure, outre des courriers d’observation adressés à la chaîne » . L’amende, aussi salée soit-elle, devrait avoir un effet on ne peut plus important.

Source

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction