Open Water – En eaux profondes réalisé par Chris Kentis et sorti en 2004

Film inspiré de l’histoire d’un couple d’américains qui plongeaient dans la Grande Barrière de Corail. Nous sommes le 25 janvier 1988 et ils furent simplement oubliés dans l’eau par le bateau et l’équipage qui les avait emmenés. Après deux jours de recherches intenses, l’entreprise de plongée ne les a jamais retrouvés. Leur disparition demeure un grand mystère même s’il est possible qu’ils aient été dévorés par des…requins.

Conjuring, les dossiers Warren réalisé par James Wan et sorti en 2013

Ed et Lorraine Warren ont vraiment existé, dans les années 70. Ce premier film retrace l’une de leurs nombreuses affaires durant lesquelles ils venaient en aide à des familles qui étaient confrontées à des fantômes ou apparitions suspectes. Dans cet opus, ils tentent d’aider la famille Perron à Rhode Island qui assurait qu’une sorcière, nommée Bethsabée Sheran, avait pris possession de leur demeure.

Le Rite réalisé par Mikael Hafstrom et sorti en 2011

Le film reprend les histoires, réelles, du père Gary Thomas, un exorciste célèbre des Etats-Unis. Ce dernier affirme avoir pratiqué plus d’une centaine d’exorcismes durant toute sa carrière, certains étant extrêmement troublants. Véritable représentant de l’Eglise catholique, il a affirmé être satisfait de la façon dont avait été scénarisé le film malgré quelques libertés et que tout restait finalement fidèle à ses expériences personnelles.

Amityville, la maison du diable réalisé par Stuart Rosenberg et sorti en 1980

L’un des films d’horreur les plus célèbres de tous les temps est bien inspiré d’une histoire vraie. Il est basé sur des faits survenus entre 1974 et 1976 dans la famille Lutz. Il vivait dans une demeure située à Amityville, à l’est de New York. Ils emménagèrent une année après que Ronald Junior, fils aîné de la famille DeFeo, assassina ses parents, ses frères et sœurs durant leur sommeil. Les Lutz ne restèrent que 28 jours dans la maison, trop effrayé par des bruits et apparitions suspects.

Massacre à la tronçonneuse réalisé par Tobe Hooper et sorti en 1982

Le long-métrage s’inspire d’un tueur en série réputé : Ed Gein. Néanmoins, ce dernier ne tuait pas du tout à la tronçonneuse mais avait la fâcheuse manie de toujours porter des masques créés à partir de peaux humaines sur lui. C’est comme cela qu’est né le mythe de Leatherface, surnom du monstre de Massacre à la tronçonneuse.

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction