Nous sommes nombreux à vouloir quitter les souvenirs des douze mois de 2016 qui auront été, avouons-le, assez mauvais. Beaucoup d’artistes de talent nous ont quitté, la situation dans le monde ne s’est vraiment pas apaisée et en plus de cela, le cinéma a été mis à rude épreuve. Bien heureusement, il y a eu quelques chefs-d’œuvres qui ont quelque peu rattrapé le tout. Mais il y a aussi des purges infâmes, indignes de dix euros dont on nous a délesté à l’entrée et des six euros de la formule « Pop-corn + Coca » du guichet intérieur.

Oui, 2016 a aussi été marqué par ces longs-métrages qui bénéficiaient de notre confiance et de notre espoir fou qu’ils allaient nous faire passer un moment agréable, doux mélange parfois de frissons et de rires. Ratés, en dehors de leur sujet ou tout simplement mauvais, ces films ont marqué l’année comme étant ceux qui nous faisait regretter d’avoir perdu de notre précieux temps. Retour sur les 20 œuvres les plus dispensables de l’année.

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction